Mes histoires les plus lues

vendredi 27 décembre 2013

En ce moment j'ai envie.

Il y a des moments où je ne pense pas au sexe, des moments où je suis blasée, fatiguée, pas du tout portée sur la chose.
Il y a des moments où j'y pense des dizaines de fois par jour, sans savoir pourquoi, sans pouvoir l'expliquer.

J'ai remarqué que bien souvent je pouvais avoir très envie de sexe d'un seul coup après une longue activité intellectuelle, par exemple lorsque je faisais encore mes études et lorsque je révisais, ou encore lorsque je préparais mon concours professionnel.

En ce moment je travaille beaucoup sur des images, beaucoup graphiquement (je vous parle d'images lambda, qui ne sont en rien évocatrices). Eh bien je me rends compte qu'au bout d'un moment je dois me détendre, et ma détente passera par le sexe. Je pense que si j'avais un copain en ce moment il serait plutôt heureux...

Et à chaque fois mon envie porte sur des pratiques différentes, c'est très thématique, c'est selon l'inspiration du moment.
Ces temps-ci, je fantasme énormément sur le fait que mon hypothétique partenaire joue avec ses doigts et pratique avec talent un cunnilingus appliqué.
C'est la faute à François, il m'a fait miroiter son savoir-faire en la matière. Alors oui, je l'avoue : c'est lui que j'imagine, sa tête entre mes jambes, ses beaux yeux bleus guettant les frissons de ma peau...

En ce moment je peux me permettre de garder ces envies, et je les cultive, je m'en amuse. Mais lorsque je reprendrai un travail sur le terrain, je sais que les moments où je pense au sexe se raréfieront et que l'envie me désertera petit à petit.

Mais comment gérer notre libido ? Peut-on s'entraîner à garder un peu d'envie "pour plus tard" ? Et si la phrase "plus on le fait plus on a envie de le faire" est vraie, alors ne sommes-nous pas finalement coincés dans un cercle infini ?

2 commentaires:

  1. Intéréssant, je me rends compte que mon avis sur la question n'est pas si différent du tien... je pense tout comme toi qu'il s'agit d'un cercle sans fin. Quant à l'épineux sujet de la libido, elle change en fonction de notre humeur, du moment présent, de tout un tas de facteurs extérieurs que l'on ne contrôle pas vraiment.
    Bises
    juju

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà encore quelque chose que j'aimerais bien savoir plus contrôler !!

      Supprimer