Mes histoires les plus lues

lundi 10 février 2014

Bien sûr que je vais succomber !

J'ai rêvé de François environ 5 fois ces dernières semaines... Nous étions toujours nus, ou près du moment où nous allions l'être... Mes rêves étaient imprégnés de cette vraie complicité, de ce désir permanent et de ce respect mutuel qui est d'actualité dans la vie réelle (enfin quand il daigne se rapprocher de moi).

Et à chaque fois le même détail revient, la même sensation de bien-être et le même sentiment de finalement ne pas être "dans le mal". Et j'ai donc pu l'identifier au fil des nuits, mes rêves m'ont enfin montré ce qui me poussait tant vers François !

Je suis une angoissée de nature, je ne vous l'ai jamais dit car je le cache la plupart du temps à la plupart des gens, et puis je cultive ma précieuse solitude (ce qui est, je vous l'accorde en totale contradiction). Mais le besoin de protection, même si je m'en défends, est quelque chose qui peut me motiver (et principalement en ce moment d'ailleurs).

François est magnifiquement musclé. Beaucoup ! Beaucoup trop à mon avis (je ne suis pas à l'aise avec trop de muscles, je suis sortie avec un gogodanceur, c'est distrayant pour une fois mais ce n'est pas mon genre au final).
Mais cette force (utilisée à bon escient) + son âge plus avancé + sa notoriété, tout ce mélange fait que je me sens comme une "protégée privilégiée", et je vais avoir vraiment beaucoup de mal à me résigner à passer à côté de tout ceci !

Alors le mois prochain il y a une date. En province. Après laquelle il reste à l'hôtel...
J'irai, je le préviendrai un peu avant. J'irai et je n'attendrai rien (quelle menteuse, j'attendrai tout au contraire, je sais quel effet ça lui fait de me voir, et vice-versa)

J'irai même si c'est une mauvaise idée... Est-ce une mauvaise idée ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire